top of page

Les grues d’occasion prouvent leur valeur au Brésil

Des grues d’Europe et d’Amérique du Nord connaissent une deuxième vie dans des pays comme le Brésil. Looking Up a rencontré Luciano Dias, directeur des ventes pour Manitowoc au Brésil, afin d’en savoir plus sur les avantages de ces grues pour de nombreux clients en Amérique latine, mais aussi en Afrique et dans certaines régions d’Asie.


Après son arrivée au Brésil, une Grove GMK5250L-1 d'occasion se dirige vers son premier chantier dans le pays.
Luciano Dias, directeur des ventes pour Manitowoc au Brésil.

Les grues de Manitowoc travaillent pendant des années sur des chantiers à travers l’Europe et l’Amérique du Nord avant de poursuivre leur service dans des pays comme le Brésil. Construites pour atteindre des standards élevés de qualité et de durabilité, les grues de Manitowoc sont à l’épreuve du temps.


Looking Up a rencontré Luciano Dias, directeur des ventes pour Manitowoc au Brésil, afin de comprendre pourquoi le Brésil est devenu le pays des grues d’occasion au cours des dernières décennies, et quels sont les avantages pour les clients d’acheter des grues d’occasion provenant d’Europe et des États-Unis.

 

Looking Up : Pourquoi le Brésil est-il un marché important pour les grues d’occasion ?


Luciano Dias : Acheter une grue neuve au Brésil est devenu de plus en plus difficile pour les clients au cours des dernières années. La dévaluation du réal brésilien par rapport au dollar américain et la mise en œuvre de taxes d’importation élevées ont freiné les opportunités, entraînant une hausse de la demande pour les grues d’occasion. Le marché brésilien a toujours accueilli des machines d’occasion âgées de trois à sept ans et en très bon état. De plus, la souplesse du gouvernement concernant les spécifications des équipements sur les chantiers de construction, qui permet de déployer des grues d’occasion sur des chantiers publics, a contribué à booster la demande.

 

LU : Quels sont les avantages d’une grue d’occasion ?

Luciano Dias : Les grues d’occasion sont une excellente alternative aux machines neuves. Elles fonctionnent parfaitement et permettent aux clients de payer moins tout en bénéficiant des mêmes conditions de crédit-bail. Manitowoc propose même des machines remises à neuf, puisqu’elles sont vendues avec une certification et une garantie constructeur. Si nécessaire, nos équipes procèdent à des mises à jour mécaniques, logicielles et documentaires. Les machines d’occasion peuvent en outre répondre à des demandes immédiates, car elles sont déjà préparées et prêtes à être livrées. À l’inverse, commander et livrer des machines neuves prend un certain temps.

 
Une GMK6300L qui voyagera bientôt des Pays-Bas vers le Brésil.

LU : D’où proviennent la plupart des grues d’occasion ?

Luciano Dias : Elles arrivent essentiellement d’Allemagne, de France et des Pays-Bas. Mais beaucoup viennent aussi des États-Unis. Nous importons aussi des grues d’autres pays d’Amérique latine.

 

LU : Pouvez-vous nous expliquer le processus d’achat d’une grue d’occasion ?

Luciano Dias : Manitowoc dispose de plusieurs équipes à travers le monde, dédiées au commerce des grues d’occasion. Ces équipes identifient les propriétaires qui souhaitent céder leur machine contre une neuve. Les données de ces grues sont accessibles à l’équipe dans sa globalité, qui vérifie alors les opportunités dans la région qui l’intéresse. Le marché brésilien, par exemple pour les grues mobiles, recherche généralement des modèles à cinq essieux âgés de trois à sept ans et entièrement équipés, notamment avec une flèche et son extension. Lorsque nous repérons un modèle avec ces caractéristiques, nous le réservons pour le marché brésilien.


Manitowoc révise et actualise le dossier de certification de ces machines avant de les expédier. En Europe, dont sont issues la plupart des machines qui arrivent au Brésil, le centre de reconditionnement de Manitowoc se trouve à Langenfeld, en Allemagne. Nous traduisons tout dans la langue cible, y compris les manuels, les systèmes d’exploitation et les certifications. Chaque grue étant évaluée par nos experts, nous sommes aussi à même d’offrir des garanties.


Les acheteurs bénéficient aussi de la structure logistique de Manitowoc tout au long du processus d’importation de ces machines, ce qui leur simplifie la vie. Dès que la grue arrive au Brésil, nous nous occupons de toutes les formalités d’importation et de l’expédition. Pour les clients, le processus fonctionne presque comme une transaction locale au sein du pays, ce qui leur permet de bénéficier de programmes de crédit-bail auprès de banques locales.

Une GMK5200-1 se prépare à voyager vers sa nouvelle destination dans un autre pays.
 

LU : Comment se porte le marché brésilien pour les grues d’occasion ?

Luciano Dias : C’est un marché très actif, essentiellement pour les sociétés de location de grues. Il est aussi assez dynamique entre les sociétés de location et les utilisateurs finaux. Pour les clients finaux, acheter une machine d’occasion est une bonne affaire parce qu’ils paient moins pour d’excellentes grues. Pour les sociétés de location, c’est une incitation parfaite à renouveler leurs flottes.

 

LU : Dans quels secteurs les grues d’occasion sont-elles généralement utilisées au Brésil ?

Luciano Dias : Elles sont utilisées dans tous les secteurs, mais les principaux sont les grands projets de construction (par exemple, bâtiments industriels et projets d’infrastructure), la construction et la maintenance de parcs éoliens ainsi que la rénovation et la maintenance de plateformes dans les secteurs pétrolier et gazier.

 

LU : Quels sont les modèles de grues d’occasion Manitowoc les plus populaires parmi les clients brésiliens ?

Luciano Dias : Les grues automotrices routières de Grove à cinq essieux et à capacités de charge élevées, en particulier celles de 250 t. De nombreux chantiers à travers le pays correspondent au tableau de charges de ces machines. De plus, les grues Manitowoc de nouvelle génération sont très polyvalentes et rapides à monter grâce à leurs dimensions compactes.

 

LU : Le Brésil est-il un grand exportateur de grues d’occasion ?

Luciano Dias : Le Brésil n’est pas un exportateur majeur. Même si la dévaluation de la devise permet à quelques propriétaires de grues de vendre leurs équipements à l’étranger, le marché domestique est suffisamment vaste pour exploiter ses propres grues jusqu’à la fin de leur cycle de vie. Ces machines sont en excellent état car Manitowoc dispose d’un réseau de distribution de pièces et de services efficace qui garantit une maintenance adéquate.

 

LU : En quoi le programme EnCORE contribue-t-il au marché des grues d’occasion au Brésil ?

Luciano Dias : La présence d’EnCORE au Brésil, associée à de bons partenariats, contribue à accroître la longévité des flottes de grues dans le pays. Les machines bénéficient d’un service de maintenance exceptionnel qui garantit leur parfait fonctionnement sur une durée sensiblement plus longue. Le programme prend également en charge le commerce des grues d’occasion, même avant que ces machines n’arrivent au Brésil. Les grues d’occasion bénéficient d’un entretien adapté sur notre site de Langenfeld si nécessaire.

Commentaires


bottom of page