Potain Igo T 85 A : configuration rapide et encombrement réduit

Deux années de projets aussi conséquents que fructueux ont justifié plus qu’amplement la décision de l’entreprise Cedar Run Construction, basée en Pennsylvanie, d’investir dans une grue à montage automatisé pour éliminer quasi totalement le recours à des chariots élévateurs rotatifs. Cette entreprise américaine a ainsi considérablement pu améliorer sa productivité sur le chantier.


Un nouvel hôtel de 5 étages dans la banlieue de Harrisburg, capitale de l’État de Pennsylvanie et ville américaine à l’histoire riche, est le tout dernier d’une série de projets menés à bien par l’entrepreneur local Cedar Run Construction (Cedar Run). C’est aussi le projet le plus récent qui met en avant les avantages de l’utilisation d’une grue à tour à montage automatisé de Potain en lieu et place d’une flotte de chariots élévateurs et autres engins mobiles conventionnels.

La réduction du volume d’activité des équipements et la maximisation de la zone de stockage exploitable par d’autres intervenants, permettant ainsi la mise en œuvre d’un chantier efficace et rationalisé, ne sont que deux des avantages supplémentaires apportés par le modèle Potain Igo T 85 A dans le cadre du projet Camp Hill, mené à bien pour le compte de Benchmark Construction.

L’entreprise Cedar Run, basée à Lititz en Pennsylvanie, a acquis son modèle Igo T 85 A il y a deux ans. La typologie de travail a évolué pour passer de travaux sur de petits bâtiments résidentiels à la fourniture de charpentes en bois complètes clés en main, pour des projets commerciaux.


« Nos projets ne cessant de prendre de l’ampleur, il est devenu évident que les chariots élévateurs rotatifs n’étaient plus aussi adaptés qu’auparavant », a expliqué Brent Droege, directeur financier de Cedar Run. « Nous avons donc décidé de rechercher un équipement capable de répondre à nos demandes croissantes. Le modèle Potain Igo T 85 A s’est rapidement imposé comme la meilleure solution possible, offrant toutes les capacités nécessaires et la meilleure productivité. »

Chad Jacobs, spécialiste des grues à tour à montage automatisé chez Stephenson Equipment, le concessionnaire Potain local a trouvé les arguments clés en aidant Cedar Run Construction à calculer le ROI global avec une grue à montage automatisé. Ces arguments ont rapidement convaincu Brent Droege de louer un modèle Igo pour faciliter la construction d’appartements dans la région de Philadelphie.

« Le chantier était presque entièrement cerné par des obstacles, tels que des lignes électriques, des routes et des voies de chemin de fer et l’entrepreneur principal avait imposé des règles très strictes pour éviter ces zones », se souvient Chad Jacobs. « Nous avons toutefois pu démontrer, à l’aide de plans et de schémas en 3D, de quelle manière nous pouvions faire avancer ce projet en toute sécurité. Après une conclusion fructueuse, ils ont acheté leur première grue et nous avons planifié sa configuration pour leur chantier suivant. »

En plaçant les matériaux précisément là où ils sont nécessaires, la grue à montage automatisé Potain rend l'équipe de Cedar Run plus efficace.

La star du chantier

Outre les économies financières découlant purement de la réduction des équipements, d’autres avantages économiques et opérationnels peuvent être obtenus en remplaçant les engins qui n’atteignent généralement que le troisième étage avec des charges légères par une grue robuste, fiable et versatile capable de soulever 6 000 kg (13 228 lb) jusqu’au huitième étage.

« Avec un modèle Igo, vous pouvez déposer le matériel à l’endroit précis où vous en avez besoin », a expliqué Chad Jacobs. « Vous pouvez stocker le matériel contre la machine avant de le soulever et de le déposer n’importe où, à une distance comprise entre 3 m et 45 m (entre 10 ft et 148 ft). Le gain en termes de main-d’œuvre figure parmi les autres grands avantages de cette machine. Imaginez simplement les économies réalisées sur une année lorsque vous pouvez déposer le matériel précisément là où vous en avez besoin, plutôt que là où vous le pouvez ! ».

La grue permet par ailleurs de réduire considérablement la quantité de machines mobiles requises sur site, en particulier les chariots élévateurs, pour une productivité accrue.


« Plus le temps passe et plus les restrictions en matière de sécurité et de chantier sont strictes, et c’est là que ces grues prennent tout leur sens », a affirmé Chad Jacobs. « Avec un chariot élévateur, vous stockez invariablement le matériel juste au bord du toit, ce qui veut dire que vous créez un danger chaque fois que vous envoyez de la main-d’œuvre pour aider au déchargement. »

Le modèle Igo promeut aussi de bonnes pratiques en favorisant une communication plus claire au sol, mais aussi en permettant aux entreprises de se conformer à la législation zéro émission sur les sites « verts », du fait de sa capacité à se raccorder proprement au secteur local. Par ailleurs, sur les sites mettant en œuvre des restrictions liées au bruit, le modèle Igo permet de démarrer les chantiers plus tôt dans la journée car ses émissions sonores n’excèdent pas celles d’une voiture qui roule.

La reine de la route

Grâce à un transport optimisé, le projet d’hôtel de Cedar Run a pu démarrer deux fois plus rapidement. Avec des essieux supportant 22,6 t (50 000 lb) pour un transport sur route, le modèle Igo T 85 A a été déplacée sur le chantier suivant et configuré dans les 48 heures suivant son départ du précédent chantier.

Brent Droege (à gauche), directeur financier de Cedar Run, discute des détails du projet avec Chad Jacobs, spécialiste des grues à montage automatisé chez Stephenson Equipment, concessionnaire de Potain.

« La caractéristique probablement la plus appréciable de cette grue est la synématique de repliage. Une fois repliée il suffit de l’atteler à son camion tracteur», s’est enthousiasmé Chad Droege. « C’est impressionnant de voir à quelle vitesse elle peut être démontée, transportée à quelques heures de là et de nouveau être opérationnelle !

Avec un autre projet d’appartements à l’horizon pour Cedar Run, le modèle Igo T 85 A a déjà démontré qu’il s’agissait d’un achat avisé », a-t-il conclu.

« Cette grue n’a pas fait disparaître notre besoin de recourir à des chariots élévateurs rotatifs, que nous utilisons désormais uniquement dans le cadre de projets de moindre envergure. Au final, si l’on regarde l’efficacité du modèle Igo de Potain sur une longue période de temps plutôt qu’au jour le jour, l’utilisation de chariots élévateurs rotatifs et autres machines semble soudainement très onéreuse. »