Les 10 points clés pour un montage sûr et efficace d’une grue à tour

Didier Forest, au sein de Manitowoc Crane Care, compte 32 ans d’ancienneté dans l’entreprise et a déjà participé à l’écriture de nombreux manuels techniques relatant le montage des grues à tour. Il est aujourd’hui formateur pour les techniciens Crane Care au centre de formation de Manitowoc à Saint-Pierre-de-Chandieu, France. Début 2020, il a créé une nouvelle formation pour le montage des GME Potain (grue à montage par éléments) et y liste les dix points clé pour bien faire sur le chantier.



1. Connaître la configuration. Avant d’intervenir sur le chantier, les équipes de montage doivent connaître la hauteur sous crochet et la portée de la grue à tour pour calculer le nombre de lests nécessaires pour la base et la contre-flèche. Augmenter la hauteur ou trouver un lest supplémentaire en cours d’assemblage pourrait faire perdre du temps et de l’argent au client. Lorsque la configuration correcte est déterminée, l’équipe de montage peut établir la séquence des tâches à réaliser et garantir que chaque membre de l’équipe est bien prêt pour le montage.

2. Choisir la bonne grue. Lorsque les équipes connaissent les caractéristiques de la grue à tour, elles peuvent choisir la grue mobile appropriée. Une grue mobile trop petite ou trop grande pourrait ne pas pouvoir effectuer le travail. Les grues automotrices routières Grove sont idéales pour l’assemblage d’une grue à tour, car elles allient des dimensions compactes à une longue flèche et une grande capacité. Manitowoc offre également un outil en ligne pour sélectionner rapidement et facilement la bonne grue.

3. Déterminer l’emplacement optimal des grues. La grue à tour doit être bien positionnée dès le début, il n’est pas imaginable de la déplacer une fois assemblée. Choisir aussi en amont l’emplacement optimal pour la grue mobile fera également gagner du temps et aidera à préparer le chantier au mieux. Avec CRANIMAX CRANEbee, Manitowoc offre une solution logicielle haut de gamme qui est idéale pour cette préparation, car les équipes de montage peuvent simuler la position de la grue en 3D, et tenir compte des environs comme les arbres, bâtiments ou autres obstacles.

4. Préparer le site. L’endroit de l’installation de la grue à tour sur le chantier doit être mis à niveau pour pouvoir supporter son poids etlui permettre d’être stable une fois montée. C’est essentiel pour toutes les grues, et d’autant plus plus pour les grues les plus grandes avec des composants les plus lourds. Le client doit mettre à niveau le sol avant le montage et les équipes Crane Care effectuent une vérification. C’est une vérification en deux étapes pour évaluer la pente — d’abord avec un niveau laser puis ensuite avec une règle de mesure. Comprendre ce qui est en jeu dans la pression au sol est également essentiel. Si le sol est mou ou irrégulier, il doit être compacté ou excavé et remblayé avec du béton armé. Le propriétaire du chantier doit également fournir l’électricité, l’accès au site et (dans certains cas) l’autorisation de fermer la rue. Tout ceci doit être abordé avant le début du travail.

5. Coordonner la logistique. De nombreux centres-villes ont des réglementations relatives aux heures de blocage des rues et à la traversée des véhicules lourds. De plus, chaque camion peut nécessiter une autorisation particulière pour dévier la circulation. Les grues à tour et grues mobiles doivent arriver sur le site au moment déterminé, dans des tailles de convoi les plus petites possibles, pour éviter la perte de temps et l’attente. C’est pourquoi les grues à tour Potain sont conçues pour un transport efficace avec lun chargements optimal des camions. De leur côté, les grues automotrices routières Grove circulent facilement sur route. L’équipe de montage et le client doivent préparer la séquence de transport et l’installation à l’avance.

6. Vérifier la météo. Les équipes de montage doivent garder un œil sur les prévisions météorologiques et s’assurer d’un temps calme, car les grues à tour ne peuvent pas être assemblées en cas de vents supérieurs à 50 km/h (31 mph). Si les équipes commencent l’assemblage et le vent se lève, elles doivent attendre qu’il retombe à des niveaux acceptables (ce qui peut durer des heures voire des jours dans le pire des cas). Les grues mobiles Grove sont équipées d’un anémomètre pour permettre à l’opérateur de vérifier en permanence la vitesse du vent.

7. Respecter le manuel technique. Avec de nombreux composants lourds, l’utilisation de grands marteaux pour placer les axes et la présence d’une grue mobile, le montage d’une grue à tour nécessite une grande vigilance et le respect strict de la procédure expliquée dans le manuel technique. Dans les sessions de formation, on apprend aux équipes de montage à suivre chaque étape à la lettre dans les manuels techniques. Les grues à tour Potain sont conçues pour un assemblage sûr et efficace, dont la majeure partie peut être effectuée au niveau du sol. Cela permet un nombre de levages moindre pour le montage de la grue à tour tout au long du processus. La sécurisation du personnel en hauteur pendant l’assemblage est aussi essentielle et intégrée au processus pour éviter risques inhérents au montage.

8. Maintenir un périmètre de sécurité. Pendant le montage du mât, les équipes au sol ne doivent pas être à moins de 6 m (19,7 ft) de la grue. C’est également ce que les équipes de montage apprennent pendant leur formation. Même si toutes les précautions sont prises sur site, aucun assemblage de grue à tour ne peut être considéré à 100 % sans risque — il reste un risque de chute de hauteur des objets. Dès que l’équipe au sol voit et entend l’installation d’un axe cela doit lui faire comprendre automatiquement qu’elle doit maintenir ses distances.

Didier Forest

9. Utiliser les points d’élingage. Les composants qui doivent être soulevé lors du montage d’une grue à tour Potain présentent des points d’élingage pour assurer le maintien de celui-ci lors de l’opération de levage et permettre un assemblage plus rapide et plus efficace. Ces boucles spéciales sont intégrées dans les éléments même de structure de la grue à tour de manière à pouvoir accrocher les élingues de levage de la grue mobile sur celles-ci. L’utilisation de points d’élingage appropriés est particulièrement importante pour le montage de la flèche, car les composants sont longs et lourds et doivent être maintenus à l’horizontale. Les équipes de montage doivent préalablement calculer les bons points d’élingage pour le montage de la flèche.

Rester calme et professionnel. Toutes les équipes participant au montage doivent être correctement formées et équipées avec les bons outils et EPI (équipements de protection individuelle). Même avec la meilleure formation et le meilleur équipement, il n’est pas toujours facile de rester calme sur les gros chantiers où la pression est forte et les défis émergent. Il est néanmoins essentiel de rester calme pour assurer la sécurité. Si un monteur de grue est stressé ou sous pression, cela peut altérer son évaluation des risques et sa prise de décision. Cela peut mettre en danger sa sécurité et celle des autres. Si les monteurs de grues ne sont pas complètement sûrs d’eux-mêmes ou s’ils ont des doutes sur le niveau du sol ou la vitesse duvent, ils doivent arrêter le montage et en parler au client. La sécurité des personnes reste la priorité nº 1 et ne doit jamais être mise en question dans le but de terminer rapidement le travail.

Les grues à tour Potain et les grues mobiles Grove sont conçues pour travailler parfaitement ensemble pour un montage sûr et efficace. En savoir sur chaque gamme sur le site Web de Manitowoc.

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - White Circle
  • LinkedIn - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • YouTube - White Circle

© 2020 The Manitowoc Company, Inc.

ABONNEZ-VOUS À LA 
LOOKING UP NEWSLETTER